Liens d'accessibilité

La Gambie et le Sénégal rouvrent leur frontière


Tous les six postes frontaliers entre les deux pays ont été rouverts après trois mois de blocus. Les véhicules traversent normalement.

La frontière sénégalo-gambienne a été rouverte au transport routier après plus de trois mois de blocus de la Gambie par des transporteurs sénégalais exigeant de meilleures conditions pour traverser ce pays, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Les véhicules "traversent normalement la frontière depuis hier mardi. Tous les six postes frontaliers avec la Gambie ont été rouverts", a déclaré à l'AFP Pape Seydou Dianko, un responsable des transporteurs sénégalais à Karang, localité frontalière de la Gambie.

La levée du blocus a été confirmée par un responsable du bac de Farafegny, en territoire gambien, selon lequel les véhicules sénégalais ont recommencé à circuler normalement depuis lundi entre les deux pays.

"Nous sommes dans une République. Nous avons discuté avec notre Etat. Nous espérons que nos doléances seront prises en compte dans les négociations avec la Gambie qui a reculé sur la mesure" d'augmentation des droits d'entrée imposés aux camions traversant ce pays, a ajouté M. Dianko, joint par téléphone de Dakar.

La frontière avait été progressivement bloquée à partir du 15 février. Le différend est né de la hausse par la Gambie du prix imposé aux camions entrant sur son territoire, passé de 4.000 à 6.000 francs CFA (de 6 à 9 euros) jusqu'à environ à 400.000 FCFA (près de 610 euros).

Banjul avait annoncé la levée de la mesure mais les transporteurs sénégalais avaient maintenu le blocus, réclamant notamment la construction d'un pont sur le fleuve Gambie pour améliorer les conditions de ce passage en territoire gambien.

A l'issue d'une rencontre le 15 mai à Dakar, les délégations des deux gouvernements avaient décidé de se réunir à nouveau en juillet pour discuter de plusieurs points dont le transport entre les deux pays, la construction du pont sur la Gambie, le commerce, la coopération judiciaire.

Les transporteurs sénégalais affirment subir de nombreuses tracasseries, policières et douanières notamment, lors de la traversée de la Gambie.

A l'exception de sa façade Atlantique, la Gambie, ex-colonie britannique est incrustée dans le Sénégal, ex-colonie française. Son territoire est donc un passage presque obligé pour se rendre du nord du Sénégal en Casamance, dans le sud du pays.

Le blocus obligeait les transporteurs sénégalais à faire un détour à l'est de plus de 500 km pour contourner la Gambie et relier la Casamance.

XS
SM
MD
LG