Liens d'accessibilité

La France va participer à l'alimentation en eau potable de Dakar


La France va participer au financement de la nouvelle usine d'eau potable alimentant Dakar, à hauteur de 93 millions d'euros, en vertu d'un accord signé vendredi lors de la visite du Premier ministre Manuel Valls au Sénégal.

Outre cette contribution issue des fonds de l'Agence française du développement (AFD), l'AFD va également financer deux futurs instituts d'enseignement professionnel dédiés aux métiers agricoles et agroindustriels, pour 20 millions d'euros.

La future usine d'eau potable de Keur Momar Sarr (KMS 3), qui devrait être en service vers 2025, aura une capacité de production de 100.000 m3/jour.

Elle vise à réduire les risques de pénurie d'eau auxquels Dakar est confronté, comme lors du grave épisode de septembre-octobre 2013, qui avait privé d'eau potable pendant plus de trois semaines 40% de la population de la capitale.

Quatre autres partenaires sont associés au projet, d'un coût total estimé à 416 millions d'euros: la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, la Banque européenne d'investissement et la Banque islamique de développement, selon le gouvernement sénégalais.

Cette convention est le principal accord signé à l'occasion de la visite de M. Valls, qui s'achève vendredi soir. Au total, l'AFD aura engagé quelque 400 millions d'euros entre 2014 et 2016 pour le développement du Sénégal.

Le Premier ministre français a rencontré dans la matinée le président Macky Sall ainsi que son homologue Mahammed Boun Abdallah Dionne, dans une visite dominée par les thèmes du développement et de la sécurité régionale face à la menace jihadiste.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG