Liens d'accessibilité

La France réorganise son dispositif militaire en Afrique


Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian

Environ 3000 soldats français seront basés en permanence à Gao, Niamey et N'Djamena principalement. Le port d’Abidjan servira de base logistique.

En visite à Washington, le ministre français de la Défense a dévoilé une réorganisation des troupes françaises en Afrique. Jean-Yves le Drian explique vouloir resserrer le dispositif de Paris autour de la bande saharo-sahélienne.

Au micro de la Voix de l'Amérique, il détaille les nouvelles ambitions françaises dans la zone : "il faut plus de réactivité, de complémentarité, de disponibilité et un commandement unique. Les risques et les menaces sont toujours là plus au Nord, dans la zone des trois frontières."

Dans le détail, la France va s'appuyer sur trois bases principales dans les zones : Gao, Niamey et N'Djamena. Le port d'Abidjan servira d'appui logistique.

Jean-Yves Le Drian explique "qu'environ 3.000 militaires français seront stationnés dans la zone en permanence. Ils assureront la sécurité de ces Etats mais cette sécurité c'est aussi celle de la France et celle de l'Europe."

Concernant la Centrafrique, le ministre de la Défense affirme que Paris n'a pas l'intention d'augmenter ses effectifs dans le pays qui représentent actuellement 1.600 soldats.
XS
SM
MD
LG