Liens d'accessibilité

La France dit prendre au sérieux la menace d'AQMI


Dans une vidéo, un leader présumé du groupe terroriste, a appelé les «musulmans du monde entier» à attaquer les intérêts français partout.

Le président français François Hollande affirme que la France prend au sérieux la menace d'al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) après que le groupe islamiste a lancé un appel à attaquer les intérêts français à l'étranger.

Dans une vidéo postée en ligne, un leader présumé du groupe terroriste, Abu Obeida Yusef al-Annabi, a appelé les «musulmans du monde entier" à attaquer les intérêts français partout, qui sont dit-il, «des cibles légitimes».

Abou Obeida Youssef Al-Annabi, chef du Conseil des notables d’Aqmi, dénonce l’occupation par la France d’une terre de l’islam qu’est le Mali et appelle les musulmans au djihad, c’est-à-dire la guerre sainte contre les intérêts français dans le Monde.
Mais qui est cet homme au sein d'AQMI?

« C’est le président de la commission des sages d’Al-Qaïda au Maghreb islamique et en même temps l’un des membres les plus influents du conseil consultatif (…) », explique Fayçal Okassi, expert en matière de sécurité et directeur de « Mon Journal » à Alger.

« C’est l’une des personnalités qui vient immédiatement après l’émir national Abdelmalek droukdel », précise M. Okassi à la VOA.


M. Hollande a déclaré ce mardi qu'ils prennent la menace d'Aqmi très au sérieux. Il reconnait que les forces françaises ont infligé des pertes considérables aux groupes islamistes au Mali, mais que les cellules d'AQMI existent en dehors du pays et continuent d’être une menace.

Les troupes françaises sont entrées au Mali en Janvier pour chasser les militants islamistes qui se dirigeaient alors vers la capitale.

La France a depuis entamé un retrait progressif de ses 4000 soldats au Mali pour ramener le nombre de ses troupes à 1.000 d'ici la fin de l'année.
XS
SM
MD
LG