Liens d'accessibilité

La décision de La Haye sur la mer de Chine doit être respectée selon Obama


Des navires chinois participent à un entraînement à l'est de la mer de Chine, le 1er août 2016.

Des navires chinois participent à un entraînement à l'est de la mer de Chine, le 1er août 2016.

La décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye, qui a jugé en juillet que Pékin n'avait pas de droits historiques sur la mer de Chine, doit être respectée, a déclaré jeudi Barack Obama.

"L'arbitrage de juillet, qui fait date et est contraignant, a permis de clarifier les droits maritimes dans la région", a déclaré le président américain lors d'un sommet des pays asiatiques au Laos.

La Chine considère comme son territoire national la quasi totalité de cette mer, y compris des zones proches de ses voisins, au grand dam de Manille et d'autres pays du Sud-Est asiatique.

Elle se fonde sur une délimitation en "neuf pointillés" apparue sur des cartes chinoises datant des années 1940.

Or, la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye a jugé en juillet que Pékin n'avait pas de droits historiques sur les ressources à l'intérieur de la ligne des "neuf pointillés".

Cette décision représentait une victoire claire et nette pour les Philippines, qui avaient saisi la CPA en 2013.

Lors du sommet de Vientiane, les Philippines avaient dénoncé mercredi un plan de construction secret par Pékin d'une île en mer de Chine méridionale, ravivant les tensions régionales.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG