Liens d'accessibilité

La crise centrafricaine débattue par une sous-commission du Congrès américain


Des musulmans escortés hors de Bangui par des soldats français

Des musulmans escortés hors de Bangui par des soldats français

Des soucis ont été exprimés face aux risques de pérennisation du clivage entre musulmans et chrétiens, après les récents déplacements de musulmans vers le Nord ou le Tchad.

La crise en République centrafricaine a fait l’objet de nouvelles audiences publiques jeudi matin au Congrès américain. Elles étaient organisées par le député Chris Smith, président d’une sous-commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants. Ces audiences avaient pour thème « Du pré-génocide au génocide ? »

En novembre dernier, le mot « pré-génocide » avait été prononcé, devant le même panel, par Robert Jackson, sous-secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines. Pour le député Chris Smith, la situation a empiré depuis. Peut-on maintenant parler de génocide ? La même question a été posée à l’officiel américain :

L’espoir, a encore dit le sous-secrétaire d’Etat adjoint américain, est de trouver enfin une solution qui assure la stabilité en RCA, pour la première fois depuis son indépendance. Le nouvel émissaire américain pour ce pays, Stuart Symington, s’évertuera à coordonner la stratégie des Etats-Unis pour mettre fin à la violence, faire face aux besoins humanitaires et établir une gouvernance légitime.

Il appuiera aussi les efforts visant à créer des mécanismes judiciaires pour que les coupables de violations des droits de l’homme répondent de leurs actes. Il s'agira aussi d'aider la RCA à assurer une transition politique inclusive menant à des élections démocratiques.

M. Jackson a parlé d’amélioration avec la diminution du nombre de déplacés à Bangui, mais le déploiement de la MINUSCA est prévu à la mi-septembre, et trouver les effectifs requis pose encore problème. Des soucis ont été exprimés face aux risques de pérennisation du clivage entre musulmans et chrétiens, après les récents déplacements de musulmans vers le Nord ou le Tchad.

Le rôle des leaders musulmans et chrétiens, non seulement de RCA, mais du reste du monde a été également évoqué. Et hommage a été rendu au courage des leaders catholique, musulman et protestant centrafricains.

Jean-Didier Raina, rencontré à ces audiences au Congrès :
XS
SM
MD
LG