Liens d'accessibilité

La CPI rejette la demande de libération provisoire de Laurent Gbagbo


Laurent Gbagbo, l'ex-président de la Côte d'Ivoire, assiste à une audience à la CPI,

Laurent Gbagbo, l'ex-président de la Côte d'Ivoire, assiste à une audience à la CPI,

Laurent Gbagbo restera en prison à La Haye jusqu’au début de son procès prévu pour le 10 novembre. Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont rejeté mardi la demande de libération provisoire de l'ancien président ivoirien.

La décision a été rendue aujourd’hui par les juges de la CPI. Les avocats de Laurent Gbagbo, âgé de 70 ans, demandaient sa libération provisoire en raison de son état de santé. Mais l’argument n’a pas été pris en compte.

L’ancien président ivoirien est accusé d’avoir plongé son pays dans la guerre civile en s'accrochant au pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle de 2010.

Transféré fin 2011 à La Haye, Laurent Gbagbo doit répondre de quatre chefs d’accusation de crimes contre l’humanité.

Son procès avait été reporté en janvier. La CPI avait décidé de juger l’ancien président ivoirien en même temps que Charles Blé Goudé ancien chef des jeunes patriotes.

Tous deux sont poursuivis pour leur rôle présumé dans la crise postélectorale qui avait fait plus de 3 000 morts en cinq mois.

XS
SM
MD
LG