Liens d'accessibilité

Procès Bemba : La CPI fait arrêter quatre suspects pour subornation de témoins


Jean-Pierre Bemba (c.), à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye
Quatre hommes ont été arrêtés pour subornation de témoins dans le cadre du procès de l'ancien vice-président congolais, Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de libération du Congo (MLC). Ce dernier est actuellement jugé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité et des crimes de guerre qu'aurait commis sa milice au début des années 2000 en Centrafrique, dont des meurtres, viols et pillages.

La CPI a annoncé ces arrestations dimanche dans un communiqué, en précisant que les suspects ont soudoyé des témoins pour les influencer, et pour qu’ils se parjurent devant la cour. Parmi les quatre : l’avocat de M. Bemba, Aimé Kilolo, qui a été arrêté en Belgique; Jean-Jacques Mangenda Kabonga, qui a été interpellé aux Pays-Bas. Le témoin de la défense Narcisse Arido, qui a été arrêté en France et Fidèle Babala Wandu, député et secrétaire général adjoint du MLC, qui a été arrêté en République démocratique du Congo (RDC).

La CPI a précisé avoir des « motifs raisonnables de croire » que les quatre suspects auraient « constitué un réseau aux fins de produire des documents faux ou falsifiés et de corrompre certaines personnes afin qu’elles fassent de faux témoignages dans l’affaire concernant M. Bemba ».

Ces arrestations sont une première dans l’histoire de la CPI. Mais elle a déjà fait part d’inquiétudes concernant le procès du président kenyan Uhuru Kenyatta et de son vice-
président, William Ruto.
XS
SM
MD
LG