Liens d'accessibilité

Etats-Unis: la question du mariage gay devant la Cour suprême


La Cour entendra des arguments, ce mercredi 27 mars, dans le second de deux cas qui pourraient ouvrir la voie au mariage gay dans tout le pays.

La Cour suprême américaine entendra des arguments ce mercredi dans le second de deux cas qui pourraient ouvrir la voie au mariage gay dans tout le pays.

Les neuf juges examineront la Loi sur la Défense du Mariage, une loi fédérale qui définit le mariage strictement comme l’union d’un homme et d’une femme.

La cour a entendu plus d'une heure d'arguments mardi sur l'autre cas - une loi californienne interdisant le mariage homosexuel dans cet État. La question est de savoir si cette loi viole la clause constitutionnelle de protection égale.



Le juge Anthony Kennedy s’est demandé si la cour s’aventurait dans ce qu'il a appelé des «eaux inexplorées", disant que la question du mariage homosexuel est encore trop nouvelle pour en connaître l'impact sociologique.

Alors que l’audience se déroulait à la Cour, les activistes des deux camps manifestaient non loin de là, près du Capitole. De telles manifestations ont lieu non seulement dans la capitale fédérale, mais dans plusieurs autres villes.

De récents sondages d'opinion montrent qu'une majorité d'Américains soutiennent désormais le mariage homosexuel. Il a été légalisé dans neuf États et à Washington, DC. Il est interdit dans 39 États.



Pour ses partisans, c’est une question de droits civiques et humains. Ils espèrent une décision semblable à celle de 1967 invalidant les lois des États qui interdisaient les mariages interraciaux.

Mais pour les adversaires du mariage homosexuel, l’institution du mariage doit être protégée afin de garantir la pérennité de la cellule familiale.

XS
SM
MD
LG