Liens d'accessibilité

La Corée du Nord teste en mer du Japon un présumé missile mer-sol


Un homme regarde à la télévision une nouvelle sur un lancement de missile effectué par la Corée du Nord, à la gare de Séoul à Séoul, Corée du Sud, 23 avril 2016.

Un homme regarde à la télévision une nouvelle sur un lancement de missile effectué par la Corée du Nord, à la gare de Séoul à Séoul, Corée du Sud, 23 avril 2016.

Les autorités sud-coréennes affirment que la Corée du Nord a testé, samedi en mer du Japon, un projectile qui pourrait être un missile mer-sol balistique. Le lancement aurait été un échec, assurent-elles.

"La Corée du Nord a lancé un projectile soupçonné d'être un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS)" vers 09H30 GMT dans la mer du Japon, près de la ville portuaire nord-coréenne de Sinpo, selon le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense.

"Nous surveillons de près l'armée nord-coréenne et notre dispositif de défense demeure prêt", a ajouté ce responsable.

Le missile a effectué un vol de 30 kilomètres, mais le lancement "semble avoir échoué", a-t-il ajouté.

Le porte-parole du département d'Etat américain a qualifié cet essai de violation "flagrante" des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

"Les lancements utilisant la technologie de missiles balistiques sont en infraction flagrante avec les nombreuses résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU", a déclaré John Kirby, porte-parole du département d'Etat.

Les Etats-Unis appellent "la Corée du Nord à s'abstenir de mener des actions qui pourraient davantage déstabiliser la région et à se concentrer au contraire sur l'accomplissement d'étapes concrètes dans le cadre de ses engagements et de ses obligations internationales", a poursuivi M. Kirby.

Le porte-parole du Foreign Office Philip Hammond a de son côté estimé que cet essai mettait en évidence "le mépris flagrant" de la Corée du Nord à l'égard de ses obligations internationales.

La Corée du Nord tente depuis longtemps de développer sa technologie de missiles mer-sol balistiques qui lui permettrait d'élever d'un nouveau cran la menace liée à son programme nucléaire, grâce à un déploiement au-delà de la péninsule coréenne.

Le régime de Pyongyang a mené de nombreux tests de missiles mer-sol qu'il a qualifiés de succès, des affirmations toutefois remises en cause par des experts suggérant que le pays n'a pas dépassé le stade de tests préliminaires à partir de plateformes immergées.

La Corée du Nord prépare pour début mai un congrès de son parti unique, qui sera le premier en 36 ans. De nombreux observateurs estiment que le dirigeant Kim Jong-un va tenter à cette occasion de mettre en valeur les "réussites" du programme nucléaire nord-coréen.

Dans ce contexte, Pyongyang pourrait vouloir mener son cinquième essai nucléaire avant l'ouverture du congrès.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG