Liens d'accessibilité

La Corée du Nord tend la main à Séoul


Le leader nord-coréen Kim Jong-un (au c.) a fait à Séoul une offre qu'elle a pu accepter

Le leader nord-coréen Kim Jong-un (au c.) a fait à Séoul une offre qu'elle a pu accepter

Le régime nord-coréen souhaiterait remplacer le traité d’armistice qui existe entre le Nord et le Sud depuis 1953 par un véritable traité de paix.

La Corée du Nord propose d'engager des discussions avec la Corée du Sud sur un certain nombre de sujets, dont la réouverture du site industriel intercoréen de Kaesong et la réunion des familles séparées à la fin de la guerre de Corée en 1953.

Cette proposition est intervenue jeudi au terme de plusieurs mois de tensions militaires dans la péninsule coréenne.

La Corée du Sud a accepté ce matin la proposition nord-coréenne. Les deux gouvernements se retrouveront le 12 juin pour engager des pourparlers officiels. Le Comité pour l’unification pacifique de la patrie de la Corée du Nord, chargé par Pyongyang des affaires sud-coréennes, a proposé également d’inclure la question du site du mont Kumgang.

Le régime nord-coréen souhaiterait remplacer le traité d’armistice qui existe entre le Nord et le Sud depuis 1953 par un véritable traité de paix.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité du geste de la Corée du Nord, le qualifiant de "développement encourageant vers une réduction des tensions et la promotion de la paix et de la stabilité" dans la région. M. Ban, qui est originaire de la Corée du Sud, a appelé les deux Corées à saisir cette opportunité et a promis de "n'épargner aucune effort'' pour soutenir le processus de réconciliation.
XS
SM
MD
LG