Liens d'accessibilité

La Corée du Nord produit à nouveau du plutonium (renseignement américain)


 Kim Jong Un observant le lancement d'une fusée samedi en Corée du Nord, le samedi 6 février 2016 (Photo de Kyodo, 7 février 2016)

Kim Jong Un observant le lancement d'une fusée samedi en Corée du Nord, le samedi 6 février 2016 (Photo de Kyodo, 7 février 2016)

La Corée du Nord est à nouveau capable de produire du plutonium dans le complexe nucléaire de Yongbyon et pourra en disposer dans quelques "semaines" ou "mois", selon le coordonnateur du renseignement américain, James Clapper.

"Nous estimons que la Corée du Nord a fait fonctionner son réacteur suffisamment longtemps pour pouvoir commencer à recueillir le plutonium d'ici quelque semaines ou mois", a-t-il expliqué dans son rapport annuel sur l'évaluation des menaces mondiales publié mardi.

-Corée du Nord : Obama a appelé Shinzo Abe et Park Geun-Hye-

Le président américain Barack Obama a assuré son homologue sud-coréenne Park Geun-hye et le Premier ministre japonais Shinzo Abe de sa solidarité après le lancement samedi d'une fusée par la Corée du Nord, a indiqué mardi la Maison Blanche.

Dans deux appels téléphoniques distincts, M. Obama a insisté sur la nécessité d'une réponse internationale "forte et unie" face aux "provocations" de PyongYang.

M. Obama a en particulier indiqué à son homologue sud-coréenne que les Etats-Unis prendraient "toutes les mesures nécessaires" pour tenir leur engagement inébranlable de défendre la Corée du Sud et ses autres alliés dans la région.

Les Etats-Unis ont indiqué lundi qu'ils souhaitaient déployer "aussi vite que possible" leur système anti-missile THAAD en Corée du Sud.

La Chine est fermement opposée à ce déploiement, qu'elle considère comme une menace pour sa propre dissuasion nucléaire. Elle redoute que le très puissant radar THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) ne serve à surveiller ses propres tirs de missile.

Les Etats-Unis assurent que THAAD est un système défensif, orienté exclusivement contre la menace nord-coréenne.

Le tir réalisé par la Corée du Nord, qui viole de multiples résolutions des Nations unies, sonne comme un nouveau défi pour la communauté internationale qui peine déjà à sanctionner Pyongyang après son quatrième essai nucléaire du 6 janvier.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG