Liens d'accessibilité

La comète ISON suscite déjà un vif intérêt aux Etats-Unis


Image d'ISON prise par le télescope spatial Hubble de la NASA

Image d'ISON prise par le télescope spatial Hubble de la NASA

La comète ISON a été découverte tout récemment, plus précisément le 21 septembre 2012, par deux astronomes amateurs russes qui utilisaient l'observatoire International Scientific Optical Network (ISON), en français le réseau international scientifique optique.

Officiellement, la comète se nomme C/2012 S1, mais les astronomes l’ont immédiatement surnommée ISON, soit l'acronyme de l’observatoire où sa découverte a été célébrée.

Le 10 avril 2013, l’agence spatiale américaine, la NASA, a capté une superbe photo de la comète, lorsque celle-ci est passée près de Jupiter, en direction du Soleil.

Même si certains blasés font valoir que ce n’est ni la première, ni la dernière comète à passer près de la Terre, l’enthousiasme reste palpable parmi les astronomes, amateurs ou professionnels. C’est parce que d’après leurs calculs, ISON va passer très près de la Terre. Si près que les astronomes sont convaincus qu’elle va briller avec un éclat inhabituel à son approche du Soleil, offrant un magnifique spectacle à l’œil nu.

Les experts de la NASA se sont servis du télescope spatial Hubble pour procéder à un examen plus détaillé du rocher, qui est entouré d’un immense nuage de poussière et de gaz. Ce qui a permis de déterminer que le noyau de la comète ne dépasse pas probablement 4 km de diamètre. Elle va frôler le Soleil, avant de reprendre son élan vers les profondeurs glaciales du système solaire, mais pas avant d’avoir offert un spectacle magnifique aux terriens.
XS
SM
MD
LG