Liens d'accessibilité

La cinéaste Laura Poitras assigne le gouvernement américain en justice


Edward Snowden, le dénonciateur du vaste système de surveiallance américain ,était le sujet du documentaire "Citizenfour" de Laura Poitras (AP)

Edward Snowden, le dénonciateur du vaste système de surveiallance américain ,était le sujet du documentaire "Citizenfour" de Laura Poitras (AP)

Laura Poitras se plaint d’avoir fait pendant des années l'objet d'interrogatoires aux frontières. Elle a reçu l'Oscar du meilleur documentaire pour "Citizenfour", consacré à Edward Snowden.

La cinéaste, également prix Pulitzer, demande au ministère de la Justice et aux agences chargées de la sécurité aux frontières, la publication de six ans de rapports consignant comment, à une cinquantaine de reprises, elle a été interrogée, fouillée ou a dû patienter pendant des heures lors de contrôles dans des aéroports, aux Etats-Unis et à l'étranger.

"Je porte plainte parce que le gouvernement utilise la frontière américaine pour contourner la loi", a indiqué la cinéaste à l'Electronic Frontier Foundation (EFF), qui milite pour les libertés sur internet et représente Mme Poitras dans sa démarche effectuée lundi au nom de la loi FOIA sur la liberté d'informer.

"Je le fais également en soutien à tous les autres moins connus qui subissent des harcèlement kafkaïens aux frontières. Nous avons le droit de savoir comment marche le système et pourquoi nous sommes pris pour cible", a-t-elle ajouté.

Lors de ces interrogatoires, des agents ont laissé entendre à la cinéastre qu'elle avait un casier judiciaire, ce qu'elle dément, ou que son nom était inscrit dans une base de données de suspects menaçant la sécurité nationale, ajoute l'EFF.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG