Liens d'accessibilité

La Chine voit une "guerre commerciale" si Trump snobe l'OMC


Vue générale du siège de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève, Suisse, le 3 juin 2016

Vue générale du siège de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève, Suisse, le 3 juin 2016

La Chine a jugé jeudi que l'irrespect des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pourrait entraîner une "guerre commerciale", un commentaire intervenant après des attaques répétées du président américain Donald Trump contre cette instance internationale.

L'administration Trump avait étrillé l'OMC début mars dans un document officiel, la jugeant incapable d'empêcher les pratiques commerciales déloyales. "Les Américains ne sont pas directement soumis aux décisions de l'OMC", assurait ainsi l'équivalent du ministère américain du Commerce extérieur (USTR), affirmant privilégier la défense de "la souveraineté" des Etats-Unis.

"Si des membres de l'OMC ignorent ses règles pour leur propre intérêt et refusent d'appliquer ses décisions sur les différends, alors le système commercial n'aura de multilatéral que le nom", a rétorqué jeudi au cours d'une conférence de presse Sun Jiwen, le porte-parole du ministère chinois du Commerce.

"Il pourrait même y avoir une répétition de la guerre commerciale des années 1930", a-t-il poursuivi, selon une retranscription publiée sur le site internet du ministère.

Donald Trump a plusieurs fois estimé que son pays se portait mieux en concluant des accords bilatéraux qu'en étant soumis à un système multilatéral. Pendant sa campagne électorale, il avait qualifié l'OMC de "désastre" et laissé entendre que les Etats-Unis pourraient s'en retirer s'ils ne pouvaient pas renégocier certains règlements, notamment en matière de droits de douane.

Installé à la Maison Blanche, Donald Trump poursuit sans relâche ses attaques contre l'OMC, qui compte 164 membres, en dépit d'appels au calme de la Chine et de l'Union européenne.

"Nous exhortons les principaux membres de l'OMC à montrer l'exemple, à observer les règles et à remplir leurs obligations", a déclaré jeudi le porte-parole du ministère chinois du Commerce.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG