Liens d'accessibilité

La Chambre bloque la réforme de l'immigration d'Obama


Kevin McCarthy, chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants (AP)

Kevin McCarthy, chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants (AP)

Les représentants ont approuvé un amendement empêchant l'application du plan annoncé par M. Obama, et qui prévoit d'accorder des permis de travail de 3 ans à des millions de sans-papiers.

La Chambre des représentants des États-Unis a défié le président Barack Obama mercredi en adoptant des mesures visant à empêcher la régularisation de millions de sans-papiers.Néanmoins, le texte ne devrait pas survivre en l'état, note l’Agence France Presse (AFP).

Les représentants ont adopté mercredi par 236 voix contre 191 une loi finançant à hauteur de 39,7 milliards de dollars le département de la Sécurité intérieure jusqu'au 30 septembre 2015, la fin de l'exercice 2015.

Mais ils ont aussi approuvé un amendement empêchant l'application du plan annoncé en novembre dernier par M. Obama, et qui prévoit d'accorder des permis de travail de trois ans à plusieurs millions de sans-papiers.

Toujours selon l’AFP, un autre amendement mettrait fin au programme créé en 2012 par décret pour donner des papiers provisoires à des jeunes sans-papiers, et un autre vise à rendre explicitement prioritaire l'expulsion de certaines catégories de clandestins délinquants.

« Les présidents n'ont pas le droit de réécrire les lois, en aucun cas », a dit Kevin McCarthy, chef de la majorité républicaine, cité par l’AFP.

Environ 11,3 millions de clandestins vivaient aux États-Unis en mars 2013, selon une estimation de l’institut Pew Research Center.

Le dernier programme de régularisations générales aux États-Unis remonte à 1986.

XS
SM
MD
LG