Liens d'accessibilité

La Cedeao se dit incompétente dans l'affaire Karim Wade


Karim Wade en 2012

Karim Wade en 2012

Dans un communiqué publié vendredi, la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CJ- CEDEAO) s’est déclarée incompétente pour apprécier les lois sénégalaises sur l’enrichissement illicite et la création de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). En d'autres mots, elle a débouté Karim Wade qui ne recouvre pas la liberté, et ne sera pas en mesure de quitter le Sénégal.

En prison depuis plusieurs mois dans le cadre de la traque aux biens présumés mal acquis, Karim Wade, fils de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade, avait saisi la Cour de justice de la Cedeao, pour contester entre autre la décision du gouvernement sénégalais de le priver - ainsi que d'autres responsables de l'ancien régime - de toute possibilité de sortir du territoire national.

Les avocats de Karim Wade avaient également demandé la suspension de l’Etat du Sénégal de la Cedeao, des indemnisations chiffrées à 225 milliards de FCFA, et sa remise en liberté. Karim Wade est incarcéré à la maison d’arrêt et de correction (MAC) de Rebeuss depuis le 17 avril 2013.
XS
SM
MD
LG