Liens d'accessibilité

La CEDEAO, prudemment optimiste à l’approche des élections en Guinée-Bissau


John Dramani Mahama, président du Ghana, mais également de la Cédéao

John Dramani Mahama, président du Ghana, mais également de la Cédéao

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), prudemment optimiste à l’approche des élections prévues dimanche en Guinée-Bissau. Selon Sonny Ugoh, directeur de la communication de la CEDEAO, le scrutin promet d’être transparent, libre et juste.

Il s’exprimait au terme d’une visite officielle en Guinée-Bissau du président du Ghana, John Dramani Mahama, également le président de la CEDEAO. M. Mahama s’est rendu jeudi à Bissau, la capitale, dans la perspective des élections.

M. Ugoh a fait valoir que la visite de M. Mahama en Guinée-Bissau témoigne de l'appui de la CEDEAO à ce pays, pour s’assurer que le vote soit pacifique et crédible.

« Cela témoigne de l'intérêt au plus haut niveau que ce scrutin a généré dans la région. [M. Mahama] a parlé à tous ceux qui sont impliqués dans l'élection, et à toutes les parties prenantes pour voir quels arrangements ont été faits, les défis restant - s'il y en a – et pour voir si la communauté régionale peut aider d’une autre façon, afin de s'assurer non seulement que le vote soit libre et juste, mais que le pays soit stabilisé », a déclaré M. Ugoh.

Faute d’argent, la Guinée-Bissau a reporté à deux reprises les élections présidentielles et législatives, qui étaient prévues en 2013. La CEDEAO et ses partenaires internationaux ont pu réunir 20 millions de dollars pour aider à la commission électorale à organiser enfin le vote.

La CEDEAO dispose d'une équipe de 200 observateurs en Guinée-Bissau, a rappelé M. Ugoh.
XS
SM
MD
LG