Liens d'accessibilité

La BRI met en garde contre l'euphorie des places boursières, et l'endettement


Le siège de la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle en Suisse (Photo Reuters)

Le siège de la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle en Suisse (Photo Reuters)

Assemblée générale de la Banque des Règlements internationaux (BRI), la plus ancienne des organisations financières internationales, dont les actionnaires sont des banques centrales. A cette occasion, la BRI a appelé à trouver une « nouvelle boussole » pour les politiques publiques.

Il faut s'attaquer urgemment à l'endettement, afin que l'économie mondiale puisse renouer avec une croissance durable, a-t-elle déclaré dans son rapport annuel.

La BRI s’est inquiété du fossé qui sépare les places boursières, notamment à New York, Londres, Francfort et au Japon, où elles sont en plein essor, et la réalité de l’économie mondiale qui n'est toujours pas complètement remise de la crise des sub-prime qui a éclaté il y a sept ans.

Selon les responsables de la BRI, l'économie mondiale « continue à faire face à de sérieux défis ». En dépit « de l'euphorie sur les marchés financiers », les investissements dans l’économie réelle restent faibles. Par ailleurs, la dette des entreprises, des Etats et des individus est en augmentation et les perspectives économiques et politiques mondiales restent pour le moins incertaines.

La BRI, dont le siège se trouve à Bâle, héberge des instances de décision telles que le comité de Bâle de supervision bancaire. Elle rassemble soixante banques centrales et autorités monétaires parmi ses membres, dont la Réserve fédérale américaine (FED), la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque du Japon.

XS
SM
MD
LG