Liens d'accessibilité

La Banque mondiale suggère des mesures pour aider à résorber le chômage en Afrique


Onze millions de jeunes Africains devraient faire chaque année leur entrée sur le marché du travail au cours de la prochaine décennie, constate un nouveau rapport de la Banque mondiale.

Ce document, intitulé « L’emploi des jeunes en Afrique subsaharienne », souligne que des millions d’emplois devront être créés pour stimuler la croissance et réduire la pauvreté, tout en réduisant les inégalités.


Dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA), Deon Filmer, économiste principal de la Banque mondiale au sein du département de recherche sur le développement, a noté que dans un avenir proche, près de 80 % de la main-d’œuvre continuera de travailler dans de petites exploitations agricoles et des entreprises familiales.

Il faut que ces jeunes gens aient la possibilité « d'accéder à la terre, au crédit et à la formation professionnelle », a-t-il insisté. Leur avenir en dépend, d’autant que le secteur salarié forme ne se développe pas assez rapidement pour créer les emplois qui permettraient de résorber le chômage.

Les gouvernements africains ont un rôle à jouer, a fait valoir le responsable de la Banque mondiale. Il leur faut non seulement œuvrer à améliorer le climat des affaires, mais également investir dans l’éducation et la formation. Trop souvent, les jeunes sont éduqués, mais n’ont pas les qualifications nécessaires pour trouver à s’employer.
XS
SM
MD
LG