Liens d'accessibilité

La Banque mondiale débloque 340 millions de dollars pour Rusumo Falls


Le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, qui a récemment lancé l'Initiative régionale Grands Lacs

Le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, qui a récemment lancé l'Initiative régionale Grands Lacs

La Banque mondiale va débloquer 340 millions de dollars pour assurer la construction du projet hydroélectrique régional de Rusumo Falls, qui réduira les graves pénuries énergétiques dans trois pays : Burundi, Rwanda et Tanzanie.


Le projet appuiera également l’agriculture, et sera donc particulièrement bénéficiaire aux femmes.

Ce projet d’une capacité de 80 mégawatts permettra de réduire substantiellement le coût de l'électricité tout en la coopération sous régionale, explique Jamal Saghir, directeur pour le développement soutenable à la région Afrique de la Banque mondiale.

La nouvelle centrale entre dans le cadre de l'Initiative régionale Grands Lacs de la Banque mondiale, inaugurée par le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, en mai dernier, lors de son séjour en République démocratique du Congo (RDC) en compagnie du Secrétaire général des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon.

Les pénuries d'électricité sont un obstacle considérable au développement en Afrique subsaharienne, rappelle M. Saghir. Au Burundi, seulement 4% de la population a accès à l'électricité, alors que le pourcentage est 13% au Rwanda et 15% en Tanzanie, ajoute-t-il.

Les projets de barrage sont fréquemment controversés, du fait qu’ils entrainent des déplacements de population. Mais selon M. Saghir, les études environnementales et sociales de la Banque mondiale dans de tels projets « sont très importantes ».

« Dans ce projet, on parle d’environ 223 familles qui sont affectées seulement. On parle de 90 au Rwanda et 133 en Tanzanie », poursuit le directeur à la Banque mondiale. Un programme de réinsertion a été mis sur pied pour aider les populations affectées, ajoute-t-il.

En ce qui concerne l’agriculture, le barrage aidera certainement ce secteur, et sera bénéfique pour les Africaines, fréquemment responsables des cultures, fait valoir le responsable.
XS
SM
MD
LG