Liens d'accessibilité

L'Université de Chicago fermée par craintes d'une fusillade


Chicago, Mai 2001 (Reuters)

Chicago, Mai 2001 (Reuters)

L'Université de Chicago a annoncé avoir annulé tous ses cours sur son campus de Hyde Park après avoir reçu des menaces anonymes faisant état d'un projet d'agression avec armes à feu.

La police fédérale (FBI) a informé la direction de l'établissement dimanche "que des personnes non identifiées avaient posté en ligne des menaces de violences armées contre l'université de Chicago prévues pour lundi à 10H00 du matin", a expliqué le président de l'université Robert Zimmer dans un communiqué.

"Fondé sur l'avis du FBI et les récents événements tragiques sur d'autres campus dans le pays nous avons décidé d'agir avec prudence en annulant tous les cours et activités sur le campus de Hyde Park jusqu'à minuit lundi soir".

Le 1er octobre, un tireur a ouvert le feu sur un campus de l'Oregon, tuant neuf personnes avant de se suicider. D'autres fusillades mortelles se sont aussi produites dans le Tennessee le 22 octobre et en Caroline du Nord le 1er novembre, qui ont toutes deux fait un mort.

La direction de l'Université de Chicago a demandé aux étudiants et à ses employés de ne pas venir sur le campus et de rester chez eux, à l'exception des membres du personnel médical.

"En réponse à ces menaces l'université aura davantage d'effectifs de police sur et autour du campus, dont des forces de l'ordre avec des armes de poing", a noté l'université.

Chicago est l'une des villes les plus violentes des Etats-Unis et les fusillades y sont fréquentes.

Le débat sur la libre circulation des armes à feu est régulièrement ravivé par des fusillades commises dans le pays. Dernière en date, un homme a tué trois personnes dans un centre de planning familial du Colorado (ouest) vendredi. Il devait être présenté à un juge lundi.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG