Liens d'accessibilité

Réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie


Des Syriens essayent d'identifier leurs proches victimes d'une présumée attaque à l'arme chimique près de Damas (21 août 2013)

Des Syriens essayent d'identifier leurs proches victimes d'une présumée attaque à l'arme chimique près de Damas (21 août 2013)

C'est en réponse aux allégations disant que les forces gouvernementales ont tué des centaines de civils près de Damas au moyen d'armes chimiques.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu une réunion d'urgence en réponse aux allégations de l'opposition syrienne disant que les forces gouvernementales ont tué des centaines de civils au moyen d’armes chimiques, près de Damas.

La Ligue arabe et les puissances occidentales, notamment les Etats-Unis, ont appelé le gouvernement syrien à autoriser les inspecteurs de l'ONU à Damas à visiter les sites des attaques de mercredi immédiatement.

Le gouvernement du président syrien Bachar al-Assad a nié avoir utilisé des armes chimiques dans son dernier assaut contre les quartiers de Damas contrôlés par les rebelles. Il a accusé l'opposition de chercher à détourner l'attention des inspecteurs de l'ONU, qui sont arrivés en Syrie cette semaine pour enquêter sur les allégations du gouvernement que les rebelles ont utilisé des armes chimiques plus tôt cette année.

Une réunion du Conseil de sécurité à New York (archives)

Une réunion du Conseil de sécurité à New York (archives)

La Russie, une alliée clé du président Assad, a accusé l'opposition syrienne d'avoir commis une "provocation préméditée" en faisant des déclarations au sujet de pertes massives en vies humaines dans une attaque à l’arme chimique peu après l'arrivée des inspecteurs de l'ONU.

Selon les militants syriens, les troupes gouvernementales ont déclenché un barrage d'artillerie et de roquettes contre plusieurs banlieues de Damas, et quelques-unes des armes contenaient prétendument des éléments chimiques. Ils ont posté des vidéos en ligne montrant des dizaines de corps d'adultes et d'enfants disposés sur le plancher de cliniques de fortune sans aucune trace visible de blessure.
XS
SM
MD
LG