Liens d'accessibilité

L'ONU s'alarme du manque de fonds pour l'aide humanitaire au Soudan


Le programme mondial de nourriture dépose par avion des denrées alimentaires au camp de Yida, Souddan du sud, le 14 septembre 2012.

Le programme mondial de nourriture dépose par avion des denrées alimentaires au camp de Yida, Souddan du sud, le 14 septembre 2012.

Les Nations Unies ont annoncé mercredi faire face à un déficit de centaines de millions de dollars pour leur action humanitaire au Soudan, après avoir lancé le mois dernier un appel international en vue de récolter des fonds.

Le plan humanitaire de l'ONU au Soudan pour l'année 2016 vise à aider 4,6 millions de personnes, dont des dizaines de milliers de réfugiés sud-soudanais ayant fui les combats et les pénuries alimentaires.

L'ONU avait lancé en juillet un appel mondial afin de récolter 952 millions de dollars d'aide (845 millions d'euros) mais début août, ses agences n'avaient réuni que 242,6 millions de dollars (215 millions d'euros).

"Nous sommes encore très, très loin du compte quant à l'exigence totale de fonds", a déploré la coordinatrice humanitaire de l'ONU au Soudan, Marta Ruedas, lors d'une conférence organisée à l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire.

En 2015, l'ONU avait récolté 604,3 millions de dollars (536 millions d'euros) de fonds pour le Soudan alors qu'elle avait demandé 1,04 milliard.

L'ONU a exhorté la communauté internationale à augmenter ses contributions pour le Soudan car, selon Mme Ruedas, le manque de fonds pourrait réduire le nombre de personnes aidées par l'organisation.

"Si nous ne pouvons pas compter sur le soutien de tous les donateurs (...), nous serons dans l'obligation de réexaminer nos prévisions sur qui nous sommes capable d'aider", a-t-elle soutenu, tout en reconnaissant que le financement de l'aide au Soudan était touché par la présence d'autres conflits à travers le monde.

Selon des responsables, les plus grands besoins humanitaires dans ce pays sont liés aux déplacements de civils et à l'insécurité alimentaire qui en découle.

La guerre civile au Soudan du Sud et les pénuries ont poussé des centaines de milliers de personnes à se réfugier au Soudan voisin.

Une grande partie des fonds doit également servir à aider les populations du Darfour, une région de l'ouest du Soudan déchirée par la guerre.

Les violences ont éclaté au Darfour en 2003 quand des rebelles issus de minorités ethniques se sont soulevés contre le président Omar el-Béchir et son gouvernement majoritairement constitué d'Arabes, les accusant de les marginaliser.

Le président Béchir avait alors lancé une contre-insurrection violente. Le conflit a fait au moins 300.000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon l'ONU.

En 2015, 3,3 millions de personnes ont reçu une assistance humanitaire au Soudan.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG