Liens d'accessibilité

L'ONU inquiète de l'impasse politique au Soudan du Sud


Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté lundi les belligérants au Soudan du Sud à "résoudre leurs divergences" et à former rapidement un gouvernement d'union nationale.

Les deux camps n'ont pas réussi à former un gouvernement d'union à la date prévue du 22 janvier, les rebelles rejetant la création de nouveaux Etats régionaux par le président Salva Kiir alors que les combats se poursuivent.

Dans un communiqué, M. Ban se déclare "inquiet" de cet échec et invite les pays de l'organisation régionale Igad et de l'Union africaine à "saisir l'occasion du prochain sommet de l'UA pour traiter cette impasse politique"

La formation du gouvernement est "une étape essentielle pour appliquer l'accord de paix" conclu en août dernier, souligne M. Ban.

L'ONU, a-t-il ajouté, "continuera de tout faire pour soutenir la population du Soudan du Sud qui est soumise à des souffrances et des violations des droits de l'homme inimaginables".

L'accord de paix du 26 août est censé mettre fin à deux ans d'une terrible guerre civile qui a vu les deux parties se livrer à d'innombrables atrocités. Mais les combats n'ont jamais cessé et les belligérants s'accusent mutuellement de ne pas remplir leurs engagements.

Devenu indépendant en juillet 2011, le Soudan du Sud a replongé dans la guerre le 15 décembre 2013, quand des combats ont éclaté au sein de l'armée nationale, minée par des dissensions politico-ethniques alimentées par la rivalité à la tête du régime entre M. Kiir et son ex-vice président Riek Machar.

AFP

XS
SM
MD
LG