Liens d'accessibilité

L'ONU dénonce la négation du génocide au Rwanda en 1994 par un haut responsable politique burundais


Adama Dieng, conseil spécial du secrétaire générale de l'ONU pour la prévention du génocide.

Adama Dieng, conseil spécial du secrétaire générale de l'ONU pour la prévention du génocide.

Le Conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide a dénoncé les "propos incendiaires" du président de l'Assemblée Nationale au Burundi Pascal Nyabenda qui nie le génocide rwandais de 1994.

Le 16 août 2016, Pascal Nyabanda président de la chambre basse du parlement burundais s'en est pris au pays voisin, le Rwanda. Selon lui, le génocide de 1994 est une fabrication de la communauté internationale, "un montage génocidaire contre le gouvernement dit hutu de Kigali".

Dans un communiqué, Adama Dieng, conseil spécial du secrétaire générale de l'ONU pour la prévention du génocide se dit être "choqué" par ces propos. Ce haut fonctionnaire onusien en appelle à la "responsabilité de protéger". M. Dieng a dit à VOA Afrique avoir partagé cette préoccupation avec certains "responsables en Afrique de l'Est en espérant apaiser la tension entre Kigali et Bujumbura"... Pour lui, ce "discours négationiste du génocide des tutsi en 1994 est une manipulation ethniciste ... une étincelle qui peut provoquer un incendie dans la région".

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG