Liens d'accessibilité

L'ONU agit pour limiter les ravages du Fentanyl de contrefaçon


Cette photo non datée montre des pilules de Fentanyl, analgésique puissant a été identifié comme la drogue qui a tué le Prince superstar.

Cette photo non datée montre des pilules de Fentanyl, analgésique puissant a été identifié comme la drogue qui a tué le Prince superstar.

L'ONU a pris jeudi des mesures pour limiter la contrefaçon de Fentanyl, un puissant sédatif qui provoque chaque année des overdoses par dizaines de milliers, notamment en Amérique du Nord.

Jeudi, une commission antidrogue de l'ONU a ajouté à sa liste des substances contrôlées deux des composants chimiques les plus couramment utilisées par les trafiquants pour produire illégalement du Fentanyl.

Cette mesure doit conduire selon l'ONU à mieux réguler la production, la vente et l'exportation de ces substances au niveau international, et permettre d'unifier les approches des pays face au problème du Fentanyl.

Très addictif et plus puissant que l'héroïne, cet opiacé de synthèse fait de plus en plus de ravages dans les pays développés.

La pop star Prince est morte l'an dernier d'une overdose au Fentanyl.

Selon le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies, plus de 33.000 personnes sont mortes en 2015 aux Etats-Unis d'overdoses à des opiacés obtenus par ordonnances ou illégalement.

Des décès similaires ont également été enregistrés au Canada, en Europe, en Australie et en Afrique du Nord.

Les représentants américains auprès des organisations internationales à Vienne se sont félicitées de la décision de l'ONU, estimant qu'il sera désormais "considérablement plus difficile aux trafiquants de drogue d'avoir accès" à ces substances.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG