Liens d'accessibilité

L'OMS espère vaincre la tuberculose d'ici 2035


Jean-Pierre Lingombe souffre du VIH et de la tuberculose, Kinshasa, RDC.

Le 24 mars est la journée mondiale de lutte contre la tuberculose. L'OMS en a fait une priorité au vu de sa propagation dans les pays asiatiques (61% des cas) et africains (23%).

La tuberculose est une tueuse redoutable. En Afrique subsaharienne, l'une des régions du monde la plus touchée, près de 2 millions de cas sont répertoriés par an.

L’infection est l’une des dix premières causes de mortalité dans le monde. En 2015, 1,8 million de personnes sont décédées de tuberculose, parmi les 10,4 millions l’ayant contracté. Six pays dont l’Inde, l’Indonésie, la Chine, le Nigeria, le Pakistan et l’Afrique du Sud, comptent plus de 60 % des cas d’infection.

Plus inquiétant, on estime que 480 000 personnes auraient développé une tuberculose dite multi-résistante dans le monde

Cependant, les efforts mis en place par l’OMS pour enrayer l’infection commencent à payer. Ils auraient permis de sauver 49 millions de vies entre 2000 et 2015. L’incidence de la maladie a diminué de près de 1,5 % chaque année depuis 2000.

Des actions restent cependant à mener pour atteindre l’objectif fixé par l’OMS de 4 à 5 % de réduction annuelle d’ici 2020.

Un infirmier aide à traiter la tuberculose d'un patient à l'hôpital de Tugela en Afrique du sud, le 28 octobre 2008.
Un infirmier aide à traiter la tuberculose d'un patient à l'hôpital de Tugela en Afrique du sud, le 28 octobre 2008.

Mettre fin à la tuberculose d'ici 2035

L'OMS appelle encore cette année tous les pays à la solidarité pour aider au développement des aides et lutter contre la tuberculose.

Elle met l’accent sur les populations fortement vulnérables face à l’infection et qui ont peu accès aux soins de santé, notamment les migrants.

Pour vaincre cette maladie en Afrique, «il faut rendre le BCG obligatoire», a dit à VOA Afrique le Docteur Tano Sidiki, joint à Abidjan.

La "Stratégie mondiale pour mettre fin à la tuberculose" espère mettre un terme à l’épidémie mondiale "en réduisant le nombre de décès de 95% et l’incidence de 90% entre 2015 et 2035" et en faisant en sorte que plus aucune famille ne supporte de coûts catastrophiques liés à la tuberculose.

  • En chiffre
  • La tuberculose est l’une des 10 premières causes de mortalité dans le monde.
  • En 2015, 10,4 millions de personnes ont contracté cette maladie et 1,8 million en sont mortes (dont 0,4 million ayant aussi le VIH). Plus de 95% des décès dus à la tuberculose surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • En 2015, on estime que 1 million d’enfants ont développé la tuberculose et 170 000 en sont morts (à l’exclusion de ceux ayant le VIH).
  • La tuberculose est le premier facteur de mortalité chez personnes VIH-positives: en 2015, 35% des décès de séropositifs ont été dus à la tuberculose.
  • À l’échelle mondiale, on estime qu’en 2015, 480 000 personnes ont développé une tuberculose multirésistante (tuberculose-MR).
  • L’incidence de la tuberculose a baissé en moyenne de 1,5% par an depuis 2000. Il faut accélérer la tendance pour parvenir à une réduction annuelle de 4% à 5% et atteindre les cibles fixées pour 2020 dans la Stratégie de l’OMS pour mettre fin à la tuberculose.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG