Liens d'accessibilité

L'ex-Seleka demande la mise en place d'une troisième transition en Centrafrique


Des combattants de l'ex-Seleka dans Ndassima, 9 mai 2014

Des combattants de l'ex-Seleka dans Ndassima, 9 mai 2014

Sur VOA Afrique, Moustapha Saboune, coordinateur politique général de l'ex-Seleka, ne précise pas si, selon lui, Catherine Samba-Panza doit partir.

A Nairobi, les rebelles de l’ex-coalition Seleka et les miliciens anti-balaka sont parvenus à un accord de cessez-le feu, de cessation des hostilités et de DDR (désarmement, démobilisation et réinsertion) à l’issue des pourparlers auxquels les autorités de Bangui n’ont pas été associées.

Moustapha Saboune, coordinateur politique général de l'ex-Seleka, affirme sur VOA Afrique "que c'est le président Sassou-Nguesso qui a mis un avion à disposition" pour leur déplacement au Kenya]

Selon M.Saboume, cette troisième transition « doit être un processus inclusif. Nous avons passé plus de deux mois à Nairobi en quête d’une paix durable et ramener la sécurité. »

Le représentant de l’ex-Seleka affirme que le groupe sera présent au Forum inclusif de Bangui, « la politique de la chaise vide est finie ».

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG