Liens d'accessibilité

L'EI annonce la mort de son porte-parole Abou Mohammed al-Adnani


Cette image d'archives montre des combattants du groupe Etat Islamique à Raqqa, Syrie le 14 janvier 2014.

Cette image d'archives montre des combattants du groupe Etat Islamique à Raqqa, Syrie le 14 janvier 2014.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a annoncé mardi la mort de son porte-parole, le Syrien Abou Mohammed al-Adnani, tué dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, ravagée par les combats.

Abou Mohammed al-Adnani s'était illustré en exhortant les partisans de l'EI à passer à l'action dans leur pays d'origine en utilisant n'importe quelle arme disponible, couteau, pierre ou véhicule, contre les citoyens des pays membres de la coalition antijihadistes, un appel qui aurait inspiré des attaques en Europe notamment.

"Après un long voyage couronné de sacrifices, cheikh Abou Mohammed al-Adnani a rejoint les martyrs et les héros ayant défendu l'islam et combattu les ennemis de Dieu", selon un message de l'EI relayé par son agence de propagande Amaq.

Le dirigeant jihadiste et "mort dans la province d'Alep en inspectant les opérations militaires", a dit Amaq sans préciser la date de sa mort.

La province septentrionale d'Alep, du nom de la grande ville éponyme, est le théâtre de violents combats entre différents acteurs de la guerre en Syrie, régime appuyé par les Russes, rebelles, alliance kurdo-arabe des Forces démocratiques syriennes, jihadistes, coalition internationale antijihadistes emmenée par les Etats-Unis et plus récemment forces turques.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG