Liens d'accessibilité

L'effondrement d'un pont paralyse la circultaion entre Yaoundé et Douala au Cameroun


Photo : Garba Lawal (VOA), 21 octobre 2016

Photo : Garba Lawal (VOA), 21 octobre 2016

L'un des principaux axes routiers de l'Afrique centrale était paralysé vendredi à cause de l'arrêt total du trafic routier entre les deux grandes villes du Cameroun, Yaoundé et Douala, en raison de l'effondrement d'un pont après de fortes pluies, selon des sources concordantes.

La route a été coupée dans les deux sens au niveau de Matomb, à 68 km de la capitale politique camerounaise Yaoundé à la suite de l'"effondrement d'une buse métallique sur la RN3 (route nationale numéro 3)", a annoncé le ministère des Travaux publics dans un communiqué transmis à l'AFP.

La route reliant le port de Douala, capitale économique, à Yaoundé est l'une des plus importantes du pays par la densité du trafic. Les importations vers le Tchad et la Centrafrique transitent aussi par cet axe, par ailleurs l'un des plus dangereux du Cameroun en termes d'accidents.

Le Cameroun a lancé en 2014 la construction d'une première autoroute dans le pays, reliant les deux villes, mais les travaux qui devaient s'achever en 2018 piétinent.

"On est en train d'abattre les arbres pour créer un pont piéton afin que les gens commencent à traverser à pied", a expliqué à l'AFP Martial Missimikim, responsable d'une ONG de sécurité routière, Securoute, joint sur place depuis Yaoundé. De nombreux voyageurs et automobilistes étaient bloqués de part et d'autre de la route, attendant le retour à la normale, a-t-il rapporté.

De fortes pluies se sont abattues dans la zone dans la nuit de jeudi à vendredi, provoquant une inondation tout autour du pont, selon M. Missimikim.

"L'eau s'est infiltrée sous le remblais du pont, et le bitume d'une épaisseur de 40 centimètres qui se trouvait au-dessus de la buse s'est affaissé", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG