Liens d'accessibilité

L'avocat de Djibrill Bassolé dément sa participation au putsch manqué au Burkina


Djibril Bassole, ancien ministre des affaires étrangères du Burkina Faso

Djibril Bassole, ancien ministre des affaires étrangères du Burkina Faso

L’avocat de l'ancien ministre des Affaires étrangères burkinabè arrêté mardi à Ouagadougou estime que son client paraît être accusé d'avoir contribué à la tentative de coup d'Etat du 17 septembre.

Selon Me Alexandre Varaut, Djirbill Bassolé est actuellement détenu dans un lieu tenu secret.

La défense "est aujourd'hui préoccupée d'avoir des informations exactes sur le lieu où il se trouve détenu, sur les charges retenues contre lui et sur les juges chargés de les instruire", indique Me Varaut dans un communiqué.

Samedi, la justice burkinabè a annoncé le gel des avoirs de 14 personnes parmi lesquelles M. Bassolé. La décision concernait aussi le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), le parti de Compaoré.

Le Conseil constitutionnel avait rejeté début septembre la candidature de M. Bassolé à la présidentielle d'octobre en application d'une loi électorale très controversée votée en avril rendant "inéligibles" tous ceux qui ont soutenu un "changement inconstitutionnel".

Le Conseil constitutionnel l'avait jugé coupable d'avoir participé au Conseil des ministres ayant adopté le projet de loi de révision de la Constitution qui devait permettre à Compaoré de se maintenir au pouvoir, projet qui avait finalement été fatal au régime.

Les élections "inclusives" ouvertes aux anciennes personnalités du régime Compaoré, constituaient l’une des revendications des putschistes.

XS
SM
MD
LG