Liens d'accessibilité

L’auteur de la tuerie de Charleston identifié mais toujours en fuite


Cette photo d’avril 2015 publiée par le centre de détention du comté de Lexington (SC) montre Dylann Roof, 21 ans identifié par la police de Charleston comme celui qui a ouvert le feu et tué neuf personnes lors d'une réunion de prière à l'intérieur de l’église Emanuel à Charleston, SC, mercredi 17 juin 2015 soir.

Cette photo d’avril 2015 publiée par le centre de détention du comté de Lexington (SC) montre Dylann Roof, 21 ans identifié par la police de Charleston comme celui qui a ouvert le feu et tué neuf personnes lors d'une réunion de prière à l'intérieur de l’église Emanuel à Charleston, SC, mercredi 17 juin 2015 soir.

La Justice fédérale a ouvert une enquête pour "crime raciste" contre une homme blanc toujours recherché pour avoir tué neuf personnes mercredi soir dans une église de la communauté noire de Charleston aux Etats-Unis.

Le suspect qui a tué neuf personnes dans une église de la communauté noire de Charleston, aux Etats-Unis, a été identifié comme Dylann Roof, un jeune homme blanc âgé de 21 ans, selon le quotidien local Post and Courier, qui cite le FBI.

Dylann Roof était toujours en fuite jeudi matin, malgré la chasse à l'homme menée par les forces de l'ordre locales renforcées par les autorités fédérales.

Selon Gregory Mullen, le chef de la police de Charleston (sud-est des Etats-Unis), l’homme pourchassé par les services de sécurité, "très dangereux" et est "resté pendant près d'une heure avec le groupe" qui étudiait la bible dans l'église avant de tirer.

Des renforts de la police fédérale (FBI) et de la capitale Washington se sont joints à la police de Charleston.

L'enquête fédérale a été ouverte "en parallèle et en coopération" avec celle des autorités locales, a précisé le ministère de la Justice. La désignation de crime raciste permet d'activer des moyens fédéraux supplémentaires.

Une victime aurait été épargnée par le tueur, selon la dirigeante locale du mouvement de défense des noirs NAACP, Dot Scott, sur CNN. "Sa vie a été épargnée parce que le tueur a dit 'je ne vais pas te tuer (...) parce que je veux que tu puisses leur dire ce qui s'est passé'", a précisé Mme Scott.

La photo du suspect publiée par la police montre un homme blanc, de corpulence moyenne, portant un sweatshirt gris. C'est surtout la coupe au bol de ses cheveux, blonds ou châtain clairs, qui frappe.

Agé d'une vingtaine d'années, le meurtrier présumé mesure près d'1,80 mètre. Il a quitté le lieu du carnage à bord d'une berline noire. Il "ne doit être approché par personne", a prévenu la police.

Il a tué neuf personnes, trois hommes et six femmes. Parmi eux figurait le pasteur de la paroisse, Clementa Pinckney, grande figure de la communauté noire locale et élu démocrate du Sénat de l'Etat.

La police avait précisé un peu plus tôt avoir retrouvé "huit individus décédés à l'intérieur de l'église". Un blessé a été transporté à l'hôpital le plus proche et y est décédé, a indiqué M. Mullen jeudi matin.

"C'est une situation inacceptable pour n'importe quelle société. (...) Cette tragédie à laquelle nous sommes confrontés est indescriptible. Personne dans cette communauté n'oubliera cette nuit", a-t-il dit la voix brisée par l'émotion.

XS
SM
MD
LG