Liens d'accessibilité

L’armée américaine a tué deux otages par erreur en janvier


Barack Obama

Barack Obama

Deux otages occidentaux d'Al-Qaïda, un Américain et un Italien, ont été tués par erreur lors d'une opération américaine à la frontière pakistano-afghane, tandis qu'une autre opération a permis d'éliminer le porte-parole du réseau extrémiste, l'Américain Adam Gadahn, a annoncé la Maison-Blanche.

Le président des Etats-Unis Barack Obama a fait part de sa "douleur" aux proches des deux otages d'Al-Qaïda, un Américain et un Italien, tués par erreur lors d'une opération américaine à la frontière pakistano-afghane.

"Nous allons réfléchir aux leçons que nous pourrons tirer de cette tragédie et aux changements qui devront être apportés", a dit M. Obama lors d'une allocution à la Maison Blanche, expliquant également qu'il assumait la "pleine responsabilité" de cette opération.

L'Américain Warren Weinstein, un travailleur humanitaire américain, avait été kidnappé par Al-Qaïda le 13 août 2011 au Pakistan, à son domicile de Lahore.

Il a péri dans une opération militaire américaine menée en janvier à la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan, une zone très instable, lors d'une opération "contre un complexe lié à Al-Qaïda", avec un otage italien, Giovanni Lo Porto, et un dirigeant américain d'Al-Qaïda, Ahmed Farouq.

M. Lo Porto, un coopérant, avait disparu au Pakistan en 2012.

"Des indemnisations seront versées aux deux familles", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain, peu après une déclaration du président Barack Obama.

Une autre opération menée en janvier a permis d'éliminer Adam Gadahn, un Américain converti à l'islam, dit "Azzam l'Américain", qui était devenu porte-parole d'Al-Qaïda.

XS
SM
MD
LG