Liens d'accessibilité

Martin Kobler lance un dernier avertissement aux FDLR


Un milicien FDLR

Un milicien FDLR

Dernier appel aux FDLR pour qu’ils désarment dans l’Est de la République Démocratique du Congo selon le chef de la Monusco.

Le patron de la mission onusienne dans le pays a fait cette déclaration devant le Conseil de sécurité. Il a menacé d’une action militaire les derniers rebelles des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda qui refuseraient de déposer les armes.

Martin Kobler a recommandé que la Monusco et les FARDC lancent des opérations contre ces rebelles qui "continuent de commettre des violations des droits de l'homme."

Leur commandant suprême des FDLR Sylvestre Mudacumura est recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en RDC.

Selon M. Kobler, 11.000 combattants du FDLR ont été désarmés et réintégrés dans la société rwandaise depuis 2002 et il en reste environ 1.500 en RDC.

"Nous sommes proches de la fin" de ce processus, a-t-il assuré devant le Conseil de Sécurité.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG