Liens d'accessibilité

Kobler déplore le lourd bilan des manifestations en RDC


Martin Kobler (Reuters)

Martin Kobler (Reuters)

«Je déplore les morts et les blessés … à la suite de violentes manifestations, et l'usage de la force létale par les forces de sécurité », a dit le responsable onusien.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) a déploré mardi le lourd bilan suite aux violentes manifestations qui ont eu lieu à Kinshasa.

« Je déplore les morts et les blessés suite aux incidents qui se sont produits … à la suite de violentes manifestations, et l'usage de la force létale par les forces de sécurité qui s'en est suivi », a déclaré Martin Kobler, qui estégalement chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO)

Dans un communiqué relayé par le Centre d’actualités de l’ONU, il a rappelé que « l'usage de la force par les forces de l'ordre doit toujours être proportionné, imposé par la nécessité, et en dernier recours ».

L'opposition congolaise avait appelé à protester lundi contre la révision de la loi électorale, votée samedi soir par l'Assemblée Nationale. Mais la manifestation devant le Palais du Peuple a été violemment réprimée par les forces de sécurité, qui ont fait usage de gaz lacrymogène et de tirs en l’air à balles réelles. On signalait des affrontements entre des protestataires et les forces de l'ordre dans plusieurs quartiers de Kinshasa : Lemba, Matete, Ngaba et Victoire. D’autres manifestations ont été signalées à Goma dans le Nord-Kivu et à Bukavu dans le Sud-Kivu.

Par ailleurs, M. Kobler a déploré que dans certains quartiers de la capitale, des magasins aient été pillés et des autobus brûlés, et il a appelé l’opposition à manifester pacifiquement, ajoute le Centre d’actualités de l’ONU.

XS
SM
MD
LG