Liens d'accessibilité

Klymenko, optimiste quant aux pourparlers de Genève


Selon Yurii Klymenko, Kiev privilégie la négociation

Selon Yurii Klymenko, Kiev privilégie la négociation

L'ambassadeur ukrainien auprès de l'ONU à Genève, Yurii Klymenko, s'est montré optimiste à quelques heures des pourparlers de Genève.

Des négociations cruciales sont prévues ce jeudi à Genève pour tenter d’éviter que l’Ukraine ne sombre dans la guerre civile. Elles rassembleront les ministres des Affaires étrangères des Etats-Unis, de l’Union européenne (UE), de la Russie et de l’Ukraine.

A la veille de la rencontre, Yurii Klymenko a reconnu qu’il ne sera pas facile de rétablir l’ordre dans son pays, ou de forcer la Russie à renoncer à ses ambitions territoriales. Néanmoins, ces discussions pourraient identifier la voie vers une solution pacifique, a-t-il dit.

Pour Kiev, la négociation demeure la seule option, a-t-il poursuivi. Mais si Moscou reste agressif, l’Ukraine fera tout pour se défendre, a souligné l’ambassadeur Klymenko.

« En cas d’agression, d’agression flagrante contre l’Ukraine, contre l’est et le sud du pays, l’Ukraine fera usage de son droit d’autodéfense. Je vous le dit en tant que diplomate », a assuré M. Klymenko.

Certes les participants aux pourparlers de Genève espèrent qu’ils permettront une percée. Mais dans le cas contraire, l’Occident est prêt à imposer de nouvelles sanctions à la Russie. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry en a discuté avec ses homologues français, allemand et britannique, ainsi qu'avec la chef de la diplomatie de l'Union européenne (UE), Catherine Ashton. Ils seraient prêts.
XS
SM
MD
LG