Liens d'accessibilité

KKB à VOA Afrique : "Je prends mes responsabilités pour sauver le parti de Félix Houphouët-Boigny"


Kouadio Konan Bertin, président de la jeunesse du parti de l'opposition du candidat à la présidentielle Henri Konan Bédié, parle après l'affrontement entre des jeunes de l’opposition et la police dans la région Cocody d'Abidjan, Côte d'Ivoire, le 13 Janvier 2010.

Kouadio Konan Bertin, président de la jeunesse du parti de l'opposition du candidat à la présidentielle Henri Konan Bédié, parle après l'affrontement entre des jeunes de l’opposition et la police dans la région Cocody d'Abidjan, Côte d'Ivoire, le 13 Janvier 2010.

Kouadio Konan Bertin, député du Parti démocratique de Côte d'Ivoire , va à l'encontre des consignes données par le leader du PDCI, l'ancien président Henri Konan Bédié, qui avait appelé à soutenir M. Ouattara pour 2015.

"Oui, je suis candidat à l'élection présidentielle d'octobre 2015", a déclaré M. Konan, assis sur une chaise ornée de ses initiales "KKB", lors d'une courte allocution suivie d'une conférence de presse.

Pour "KKB", "ne pas avoir de candidat en 2015, c'est participer ensemble à la signature de l'acte de décès du parti de Félix Houphouët-Boigny", père de l'indépendance ivoirienne et fondateur du PDCI.

Un comité de cadres du PDCI a par ailleurs annoncé vendredi soutenir la candidature d'Amara Essy, un ancien ministre des Affaires étrangères et diplomate, pour la présidentielle de 2015.

M.Konan explique à VOA Afrique que prendre ses "responsabilités pour sauver le parti de Félix Houphouët-Boigny."

KKB précise vouloir sauver le PDCI. Selon lui, "le président français François Hollande a été clair : un parti politique qui ne va pas aux élections va à sa perte."

XS
SM
MD
LG