Liens d'accessibilité

Kisangani destination "finale" pour les FDLR


FILE - A fighter from the FDLR rebel group, which is being hunted by the Rwandan and Congolese armies, stands guard deep in the bush of eastern Congo.

FILE - A fighter from the FDLR rebel group, which is being hunted by the Rwandan and Congolese armies, stands guard deep in the bush of eastern Congo.

Les Nations Unies estiment qu'au moins 1400 combattants des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda pourraient rejoindre la capitale de la Province orientale.

En République Démocratique du Congo, nouvelle étape dans le processus de démobilisation des FDLR. Les premiers 171 combattants FDLR et leurs familles sont attendus prochainement au Centre technique de bataillons de Kisangani

Au total, la mission de l'Onu dans le pays estime que jusqu'a 1400 combattants FDLR et 4200 femmes et enfants pourraient rejoindre la capitale provinciale.

Kisangani sera une étape obligatoire pour les FDLR qui refuseront de rentrer au Rwanda.

Il s'agit d'une solution provisoire conformément au souhait du gouvernement congolais. Kisangani ne sera pas leur destination finale puisque Kinshasa souhaite qu’ils soient accueillis par un pays tiers.

Un provisoire qui pourrait durer dans les pays d'accueil potentiels ne se bousculent pas.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG