Liens d'accessibilité

Kerry poursuit ses efforts pour résoudre l'impasse politique en Afghanistan


John Kerry (à dr.) à Kaboul, rencontrant le président afghan Hamid Karzaï (Photo Reuters)

John Kerry (à dr.) à Kaboul, rencontrant le président afghan Hamid Karzaï (Photo Reuters)

Seconde journée de pourparlers à Kaboul entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et deux candidats à la présidence de l'Afghanistan. Ces entretiens visent à désamorcer les tensions post-électorales alors que les allégations de fraude fusent de part et d’autre.

Les résultats préliminaires du second tour de la présidentielle, publiés en début de semaine, créditaient l'ancien économiste de la Banque mondiale, Ashraf Ghani, avec plus de 56 % des suffrages. Mais son rival Abdullah Abdullah a immédiatement dénoncé des fraudes massives et revendiqué la victoire.

M. Kerry a rencontré Messieurs Ghani et Abdullah une première fois vendredi. Samedi, il s’est d’abord entretenu avec M. Abdullah pendant plus d'une heure, puis a discuté avec M. Ghani.

Le secrétaire d'Etat américain prévoyait de conférer également samedi avec le président sortant Hamid Karzaï, pour tenter de mettre fin à la crise politique du pays, à quelques mois du retrait des troupes internationales en fin d’année.

Vendredi, la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a proposé un plan de vérification supplémentaire du processus électoral. Si la proposition est retenue, un audit de 3,5 millions de bulletins de vote de 8050 bureaux de vote sera effectué, soit l'équivalent de 44% de tous les votes de 35% de tous les bureaux de vote, précise l'ONU dans un communiqué. La Mission onusienne a également suggéré un audit de 10% des bulletins de vote dans chacune des 34 provinces « pour accroître la transparence et la confiance ».

Pour l’instant, M. Kerry semble avoir obtenu des deux candidats qu’ils retirent leurs déclarations de la victoire, de même que leurs menaces de mettre en place chacun un gouvernement parallèle.


Par ailleurs, une bombe artisanale a coûté la vie à huit civils, dont au moins 4 femmes samedi, alors qu'ils se déplaçaient dans un véhicule sur une route du sud de l'Afghanistan.

De source officielle, on précise que 2 enfants ont été blessés lors de l'explosion, survenue près de la ville de Kandahar. L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais les autorités l'ont attribué aux Talibans.

XS
SM
MD
LG