Liens d'accessibilité

Kerry : la balle est dans le camp de Poutine


Le secrétaire d'Etat

Le secrétaire d'Etat

Lors d’une interview exclusive avec la Voix de l’Amérique, le secrétaire d'Etat américain a déclaré que les actions de la Russie risquent de déstabiliser l'Ukraine.

Selon le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, les États- Unis sont prêts à imposer des sanctions supplémentaires à la Russie pour son annexion de la péninsule de Crimée en Ukraine.

Lors d’une interview exclusive avec la Voix de l’Amérique (VOA), M. Kerry a déclaré que les actions de la Russie risquent de déstabiliser l'Ukraine.

« Je ne pense pas que cette situation soit dans l'intérêt de quiconque », a-t-il dit. « Tout d'abord, ce n’est dans l'intérêt de personne que l'Ukraine soit plus dangereuse du fait que la Russie bouge des troupes ou devienne plus provocatrice ».

« Deuxièmement, ce n’est dans l'intérêt de personne que cette situation empire, au lieu d’être désamorcée. Troisièmement, ce n’est dans l'intérêt de personne que d'autres problèmes graves se ressentent de cette situation, comme la Syrie, l’Iran, l'Afghanistan - des pays sur lesquels nous avons été en mesure de coopérer » a dit M. Kerry.

Le secrétaire d’Etat s’exprimait jeudi, alors même que le président Barack Obama renforçait les sanctions économiques contre Moscou. Des sanctions qui ciblent 20 législateurs et hauts fonctionnaires russes, ainsi qu’une banque qui les appuie.

Toujours selon M. Kerry, les Etats-Unis ne permettront pas que des mesures prises par un pays détruisent ce qu'il a qualifié de « l'ordre de l’après Seconde Guerre mondiale » et « la structure internationale ». Il a ajouté que c'est au président russe, Vladimir Poutine, de décider comment procéder.
XS
SM
MD
LG