Liens d'accessibilité

Kerry interpelle les dirigeants d'Amérique centrale sur la question des mineurs sans-papiers


John Kerry conférant avec le président Otto Perez Molina du Guatemala (Photo Reuters0

John Kerry conférant avec le président Otto Perez Molina du Guatemala (Photo Reuters0

En visite à Panama City mardi, le secrétaire d'État américain John Kerry a appelé les dirigeants d'Amérique centrale à s’attaquer aux causes de la crise qui a entrainé l’immigration illicite aux Etats-Unis de milliers d’enfants non accompagnés.

En marge de la cérémonie d'investiture du président élu du Panama, Juan Carlos Varela, M. Kerry a conféré avec les présidents du Salvador et du Guatemala, et le ministre des Affaires étrangères du Honduras. Il a admis que l’Amérique centrale est en proie à la violence et la pauvreté, ajoutant que les Etats-Unis comprennent ceux qui recherchent une vie meilleure. Mais les enfants expédiés aux Etats-Unis sont exploités et mis en danger, a-t-il fait valoir.

Plus de 52.000 mineurs non accompagnés sont entrés illégalement aux Etats-Unis depuis octobre 2013. Les services d'immigration américains sont débordés, ces enfants ayant de nombreux besoins. Cette marée humaine serait due à des informations erronées, le bruit s'étant répandu en Amérique centrale que ces enfants ne seraient pas déportés.

Le président du El Salvador, Sánchez Cerén, a dit à M. Kerry que les trois pays d’Amérique centrale ont pris des mesures depuis qu'ils ont été informés de la situation.

XS
SM
MD
LG