Liens d'accessibilité

Kerry à Rabat pour la deuxième session du Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis


John Kerry et Ramtane Lamamra à Alger

John Kerry et Ramtane Lamamra à Alger

A Alger jeudi, le secrétaire d'Etat et le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, ont discuté de la lutte contre le terrorisme dans la région sahélienne et les pays du Maghreb.

Le Secrétaire d'État américain, John Kerry, est arrivé jeudi soir à Rabat en provenance d’Alger, pour entamer une visite au Maroc.

Il doit coprésider vendredi avec son homologue marocain Salaheddine Mezouar la deuxième session du Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis. Une rencontre visant à promouvoir et dynamiser le partenariat des deux pays dans les domaines politique, économique, social, éducatif et culturel.

Jeudi, M. Kerry et le Ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, ont discuté à Alger de la lutte contre le terrorisme dans la région sahélienne et les pays du Maghreb.

Selon M. Kerry, Washington et Alger travaillent à améliorer la coordination de la sécurité pour lutter contre le trafic des stupéfiants et les enlèvements contre rançon qui financent le terrorisme dans la région.

« Nous voulons faire en sorte que les services de sécurité algériens aient les outils et la formation nécessaires pour vaincre Al-Qaïda et d'autres groupes terroristes. Et nous allons travailler pour s'attaquer à l'instabilité qui s'est propagée dans tout le Maghreb et le Sahel » a dit le secrétaire d’Etat américain.

Son homologue algérien a déclaré que l’Algérie n’abandonnera jamais sa lutte contre le terrorisme et il a demandé aux Etats-Unis un soutien en surveillance électronique.

« La région du Sahel est subitement devenue une de nos principales préoccupations en matière de terrorisme, trafic des êtres humains, de la drogue ; et toutes sortes d'activités criminelles ont tissé leurs toiles et construit leurs réseaux, menaçant la stabilité et l'existence même des populations et des Etats de la région », a affirmé M. Lamamra.

Pour lutter efficacement contre le terrorisme, il faut créer des emplois et permettre l’accès aux services de bases essentiels tels que l’eau et l’énergie, a souligné le chef de la diplomatie algérienne. Le secrétaire d’Etat américain lui a emboité le pas, ajoutant qu’une alternative est primordiale pour une population de jeunes chômeurs de plus en plus nombreux.
XS
SM
MD
LG