Liens d'accessibilité

Le Kényan Stanley Biwott remporte le marathon de New York


Stanley Biwott a remporté le marathon de New York le 1er novembre 2015. (AP Photo/Kathy Willens)

Stanley Biwott a remporté le marathon de New York le 1er novembre 2015. (AP Photo/Kathy Willens)

Le marathonien de 29 ans a gagné cette course incontournable, ce dimanche, en 2 h 10 min 34 sec. Chez les femmes, sa compatriote Mary Keitany s'est imposée 2 h 24 min 25 sec.

Le Kényan Stanley Biwott a signé le succès le plus important de sa carrière dimanche 1er novembre en remportant le marathon de New York, dominé chez les dames, comme en 2014, par sa compatriote Mary Keitany.

A 29 ans, Biwott, dont le titre de gloire sur la distance reine de 42,195 km était jusque-là sa victoire à Paris en 2012, a fait la différence à deux kilomètres de l'arrivée, en entrant dans le célèbre Central Park.

Il a devancé avec un chrono de 2 h 10 min 34 sec son compatriote Geoffrey Kamworor (2e, 2 h 10 min 48 sec) et l'Ethiopien Lelisa Desisa (3e, 2 h 12 min 10 sec).

Desisa a été le premier à céder, imité peu après par Kamworor.

Ce dernier avait fait exploser le peloton des favoris réduit à huit coureurs au kilomètre 26.

Seuls Biwott, Desisa et le tenant du titre Wilson Kipsang avaient réussi à répondre à son attaque, mais Kipsang a rapidement perdu pied.

Le Kényan, âgé de 33 ans, a dû se contenter de la 4e place et finit 2015 sur une nouvelle déception.

L'année n'a pas tenu ses promesses pour l'ancien détenteur du record du monde du marathon et marque peut-être le début de la fin: en avril, à Londres, il a subi la loi de son compatriote Eliud Kipchoge et dû se contenter de la 2e place, puis il a touché le fond en août lors des Mondiaux-2015 de Pékin, où il a été contraint à l'abandon.

Dans l'épreuve féminine, Mary Keitany a réussi un impressionnant cavalier seul pour confirmer, avec brio, son succès de 2014.

"Remporter ce marathon une deuxième fois est incroyable pour moi", a souligné la Kényane, qui s'est imposée avec un chrono de 2 h 24 min 25 sec.

Elle a devancé les Ethiopiennes Aselefech Mergia, 2e, et Tigist Tufa, qui l'avait battue à Londres en avril, 3e.

La Kényane a écoeuré ses rivales en accélérant au kilomètre 30 et n'a plus été inquiétée.

Keitany compte désormais à son palmarès ces deux victoires à New York et deux succès à Londres (2011, 2012).

Elle est la première depuis la Britannique Paula Radcliffe, en 2007 et 2008, à s'imposer deux années consécutives à New York.

En quatre participations au marathon de New York, elle est toujours montée sur le podium (3e en 2010 et 2011).

AFP

XS
SM
MD
LG