Liens d'accessibilité

Kenya : un agent italien, soupçonné pour des faits de dopage, libéré sous caution


Les athlètes en plein entrainement tôt le matin sur le terrain de sport de l'Université de Eldoret, ouest du Kenya, 21 mars 2016. REUTERS / Siegfried Modola

Les athlètes en plein entrainement tôt le matin sur le terrain de sport de l'Université de Eldoret, ouest du Kenya, 21 mars 2016. REUTERS / Siegfried Modola

Un agent sportif italien installé au Kenya, faisant l'objet d'une enquête portant sur des faits de dopage présumés, a été libéré sous caution vendredi par un tribunal de Nairobi.

Federico Rosa, qui gère via l'agence de management sportif Rosa and Associati les intérêts de nombreux athlètes de haut niveau kényans, est soupçonné d'avoir "porté atteinte par l'intermédiaire du dopage à la réputation et à la profession d'athlètes".

L'Italien a comparu vendredi pour la deuxième fois cette semaine devant un tribunal de Nairobi. Le juge a accepté de le remettre en liberté contre une caution de 300.000 shillings (2.600 euros), l'accusation ayant demandé plus de temps pour mener à bien son enquête. La prochaine audience est prévue pour le 14 juillet.

Federico Rosa avait été arrêté le 1er juillet à Eldoret (ouest), où avaient lieu les sélections kényanes pour les JO de Rio (5-21 août), en compagnie de son père Gabriele, autre gérant de Rosa and Associati.

Les deux hommes avaient été interrogés lundi et mardi sur les accusations de dopage qui continuent à hanter l'athlétisme kényan. Gabriele Rosa avait ensuite été relâché.

La police kényane a aussi arrêté un ancien entraîneur de Rosa and Associati, Claudio Berardelli, qui s'est notamment occupé de Rita Jeptoo, trois fois victorieuse du marathon de Boston et suspendue en 2015 deux ans pour dopage à l'EPO.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG