Liens d'accessibilité

Kenya : le chef d'un groupe séparatiste arrêté de nouveau et inculpé


Omar Mwamnuadzi (C), chef de file de groupe séparatiste Conseil républicain de Mombasa (MRC) arrive aux cellules de justice de la loi avec les membres du groupe à la région côtière du Kenya le 15 octobre 2012.

Omar Mwamnuadzi (C), chef de file de groupe séparatiste Conseil républicain de Mombasa (MRC) arrive aux cellules de justice de la loi avec les membres du groupe à la région côtière du Kenya le 15 octobre 2012.

Le chef d'un groupe séparatiste a de nouveau été arrêté et inculpé mardi d'organisation illégale de réunion. Selon des agences de presse, la police kenyane le soupçonne de préparer des attaques dans la région côtière de Mombasa, deuxième ville du pays.

Omar Mwamnuadzi a été arrêté lundi soir et a comparu le lendemain devant un tribunal de Mombasa. Mwamnuadzi est à la tête du Conseil républicain de Mombasa, ou le MRC.

Ce mouvement réclame l'autonomie totale de cette région majoritairement musulmane du Kenya. Il y a quatre ans, le MRC avait été interdit par le gouvernement kényan, une décision rejetée par la haute cour du pays. Pour Nairobi toutefois, ce groupe opère toujours dans l’illégalité et serait l’auteur d’actes criminels et terroristes. Ce que nie en bloc le MRC.

Des attaques et attentats perpétrés dans la région côtière mais aussi ailleurs dans le pays lui ont été imputés, alors que ce sont les islamistes somaliens d’al-Shabab qui sont habituellement accusés de commettre de tels crimes.

Six autres membres de l’organisation ont également été traduits en cour mardi, après leur arrestation à Kwale. Hormis la tenue prohibée de rassemblement, ils répondent tous d’une charge de possession de cannabis.

Omar Mwamnuadzi, qui est déjà en liberté conditionnelle dans une affaire de meurtres dans la région de Lamu, et ses co-accusés ont été relâchés sous caution.

XS
SM
MD
LG