Liens d'accessibilité

Kenya : 77 Chinois arrêtés pour cybercrime


La police anti-émeute kenyanne lors d'une manifestation.

La police anti-émeute kenyanne lors d'une manifestation.

Le groupe fabriquait des puces électroniques pour des cartes de crédit et qu'il avait établi "un centre de contrôle dont les activités restent à déterminer".

Les 77 ressortissants chinois seraient à la tête d'un réseau cybercriminel et d'un mystérieux "centre de contrôle" installés dans des villas qu'un quartier chic de Nairobi.

Ils ont été arrêtés par la police qui les accuse de préparation d’une attaque contre les systèmes de communication du pays.

La police dit que le gang était équipé de matériel permettant d'infiltrer des comptes bancaires, des distributeurs d'argent liquide ou le système de paiement par téléphone mobile M-Pesa.

Le directeur du département d'enquête criminelle, Ndegwa Muhoro a confirmé que les suspects, interpellés entre dimanche et mercredi, avaient été inculpés devant un tribunal de présence illégale dans le pays et d’usage d'équipement de communication radio sans les autorisations nécessaires.

Le gouvernement kenyan a appelé les autorités chinoises à coopérer pour une enquête approfondie.

Selon le ministre de la Communication, Fred Matiang'i, les premières investigations ont permis de déterminer que le groupe fabriquait des puces électroniques pour des cartes de crédit et qu'il avait établi "un centre de contrôle dont les activités restent à déterminer".

Au cours des enquêtes, la police a perquisitionné des villas situées dans la banlieue chic de Runda, au nord de la capitale et proche du quartier diplomatique de Gigiri, où se trouvent le quartier général des Nations unies et de nombreuses ambassades, dont celle des Etats-Unis.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG