Liens d'accessibilité

Karzaï appelle les deux candidats à la présidentielle à s'entendre rapidement


Hamid Karzaï

Hamid Karzaï

En Afghanistan, les Nations Unies et le président sortant appellent Abdullah et Ghani à s’entendre rapidement pour mettre fin à cinq mois de crise.

S’exprimant lors d’une cérémonie à Kaboul, le président Karzai a insisté : selon lui, le pays peut avoir un gouvernement d’ici une semaine si Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani se mettent d’accord.

"L’Afghanistan a un besoin urgent d’établir un nouveau gouvernement. Notre temps au pouvoir est fini. Nous voulons un nouveau gouvernement", a-t-il expliqué

Abdullah et Ghani étaient présents lors de cette cérémonie marquant l’anniversaire de la mort du commandant Massoud.

M.Karzaï a demandé à la foule d’exprimer bruyamment aux deux candidats qu’il est nécessaire de parvenir à un accord rapide.

"Mettez-vous d’accord et sauvez le pays ! Vous êtes tous les deux des figures respectées, donc, établissez un nouveau gouvernement. Nous sommes pressés et prêts à vous rendre le pouvoir."

Le président sortant, au pouvoir depuis 2001, a parlé avec les deux candidats pour mettre fin aux négociations. Ses remarques ce mardi sont perçues comme le plus fort avertissement sur la situation actuelle qui menace la paix et les progrès économiques en Afghanistan.

Lundi, Abdullah Abudullah a dit qu’il n’accepterait pas l’audit supervisé par l’Onu. Il s’est à nouveau déclaré vainqueur du scrutin présidentiel de juin dernier.

XS
SM
MD
LG