Liens d'accessibilité

Journée ville morte peu suivie ce vendredi à Kisangani


Un cycliste dans Kisangani, 2002

Un cycliste dans Kisangani, 2002

La société civile locale entendait protester contre l’arrivée prochaine de combattants FDLR et de leurs familles dans un camp militaire de la ville

Cette arrivée critiquée se fait dans le cadre du programme de désarmement pour pacifier l’Est de la RDC

La capitale de la province orientale ne doit être qu’une étape provisoire avant l’accueil définitif à l’étranger par un pays tiers

Seul problème : aucun pays ne s’est manifesté pour accueillir les FDLR

« La ville est encore traumatisée par la guerre de six jours entre le Rwanda et l’Ouganda. Vue la réputation de génocidaire de FDLR et ce qui s’est passe aux Kivus, nous craignons leur arrivée dans la ville », explique Ernest Mukuli, le président du Mepad (Medias pour la paix et la démocratie).

XS
SM
MD
LG