Liens d'accessibilité

Un journaliste tué dans un attentat à la bombe en Ukraine


L'Ukraine est à la frontière de la Russie, où le journaliste avait obtenu la nationalité.

L'Ukraine est à la frontière de la Russie, où le journaliste avait obtenu la nationalité.

Un journaliste pro-occidental renommé a été tué mercredi par l'explosion d'une bombe placée dans la voiture qu'il conduisait dans le centre de Kiev, la capitale de l'Ukraine qui traverse depuis deux ans une crise politique profonde.

Pavel Cheremet, originaire du Bélarus mais possédant la nationalité russe, vivait depuis plusieurs années en Ukraine où il travaillait pour l'influent site d'information Ukraïnska Pravda et animait une émission matinale sur la radio Vesti.

Ce journaliste de 44 ans réputé pour son indépendance se rendait vers sa station de radio quand la voiture qu'il conduisait a explosé. Le véhicule appartenait à l'une de ses collègues, qui n'était pas à bord au moment de l'explosion.

"Il conduisait le long de la rue Ivan-Franko et s'était arrêté à un carrefour quand l'explosion a eu lieu. Les flammes sont montées jusqu'au deuxième étage" des immeubles environnants, a déclaré à l'AFP un chauffeur de taxi ne voulant confier que son prénom, Petro.

"Nous nous sommes précipités vers la voiture et avons ouvert la porte. Il était allongé sur le sol et gémissait. Il était sous le choc et sa jambe semblait cassée", a-t-il ajouté, précisant que Pavel Cheremet était encore en vie quand les secours sont arrivés, avant de succomber plus tard à ses blessures.

"La mort de Pavel Cheremet est une terrible tragédie", a réagi sur Twitter le président ukrainien Petro Porochenko, assurant que "les coupables seront punis".

Le procureur général ukrainien, Iouri Loutsenko, a dénoncé sur Facebook "un meurtre (...) causé par un engin explosif" tandis que le ministre de l'Intérieur, Arsene Avakov, a estimé que ce "meurtre effronté" visait à déstabiliser le pays.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG